Restauration de la continuité écologique des rivières

 

La continuité écologique d'un cours d'eau : c'est quoi?

La continuité écologique d’un cours d’eau se définit par la possibilité de circulation des organismes vivants et le bon déroulement du transport sédimentaire (la vase). 

 

Quel devenir pour les ouvrages? 

Les cours d’eau ont été aménagés au gré du développement des activités humaines.

En France, on dénombre environ 60 000 anciens moulins et vannages hydrauliques.

Aujourd’hui sans usage pour plupart, ces ouvrages induisent un cloisonnement des cours d’eau et la dégradation de leur état écologique. 

 

Tous les ouvrages sont-ils concernés? 

Depuis 2006, l’article L214–17 du code de l’environnement définit les critères de classement des cours d’eau au titre de la protection de l’eau et des milieux aquatiques. 

Afin de respecter les engagements européens et ceux du grenelle de l’Environnement, un plan d’action pour la restauration de la continuité des cours d’eau a été engagé le 25 janvier 2010 afin de coordonner au mieux les politiques portées par l’Etat et ses établissements publics.

 

Les cours d'eau du bassin de l'Arques sont classés en liste 1 et 2 par l’arrête du 4 décembre 2012 : 

- La liste 1 vise la prévention de toute nouvelle dégradation de la continuité écologique sur les cours d’eau concernés, via l’interdiction de construction de nouveaux ouvrages.

- La liste 2 vise l’amélioration de la continuité écologique sur les cours d’eau concernés, via la mise

en conformité des ouvrages existants.

 

Sont concernés : 

Sur le cours principal de la Varenne : 20 ouvrages de Saint-Saëns à Saint-Germain d’Étables. 

Sur la Béthune et ses habitants : 29 ouvrages de Gaillefontaine à Arques-la-Bataille. 

Sur l'Eaulne et ses affluents : 36 ouvrages de Ste Beuve en Rivière à Sauchay.

 

Quel est le rôle du Syndicat du bassin versant de l'Arques? 

Le SMBV de l'Arques conseille et accompagne les propriétaires d’ouvrage afin qu'ils puissent se mettre en conformité vis-à-vis de la réglementation en vigueur et ainsi restaurer la continuité écologique de nos cours d'eau. Le SMBV de l'Arques n'a pas le rôle de Police de l'Eau. 

Le SMBV de l'Arques, à la demande du Service Police de l’Eau, et avec le soutien financier de l’Agence de l’Eau Seine Normandie et du Département de Seine-Maritime, s'est porté maître d'ouvrage pour l'étude et la réalisation des travaux.

 

Pour en savoir plus sur l'avancement de la restauration de la continuité écologique par rivière :  


NOS ACTIONS :

Les rivières du bassin de l'Arques accueillent des espèces piscicoles migratrices telles que: 

  • Le Saumon atlantique
  • La Truite de mer
  • Les Lamproies (marine, fluviatile et de planer)
  • La Truite fario
  • L'Anguille

Pour en savoir plus sur la RCE : Téléchargez la fiche n°3 "Ouvrages hydrauliques et continuité écologique" du Guide de bonne gestion des rivières du bassin de l'Arques.